Référent.e Médical.e Projet Santé Nutrition - KAMINA - RDC - H/F

Kinshasa, Congo - RDC

L’ESPRIT ALIMA : La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle. Pour accéder aux patients, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante. 

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action inscrits au sein de notre CHARTE : 

  1. Le patient d’abord

  2. Révolutionner la médecine humanitaire

  3. Responsabilité et liberté

  4. Améliorer la qualité de nos actions

  5. Faire confiance

  6. L’intelligence collective

  7. La responsabilité environnementale

SOIGNER - INNOVER - ENSEMBLE : Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 10 millions de patients, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 12 pays d’Afrique. En 2021, nous avons développé 60 projets de réponse médicale humanitaire pour répondre aux besoins de populations touchées par les conflits, les épidémies et l’extrême pauvreté. L’ensemble de ces projets se font en appui aux autorités sanitaires nationales à travers près de 357 structures de santé (dont 45 hôpitaux et 312 centres de santé). Nous travaillons en partenariat, notamment avec des ONGs locales, dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde. Par ailleurs, pour améliorer la réponse humanitaire, nous menons des projets de recherches opérationnelles et cliniques notamment dans le domaine de la lutte contre la malnutrition et les fièvres virales hémorragiques.

 

ALIMA promeut et défend les principes des droits humains fondamentaux. ALIMA a une approche de tolérance zéro envers les personnes coupables d’actes de violences sexistes et sexuelles ainsi qu’envers l’inaction face à des faits de violence supposés ou avérés. La protection des personnes bénéficiant et impactées par notre intervention est notre priorité absolue dans tout ce que nous faisons. Toute personne collaborant avec ALIMA s’engage à :

 

  • Respecter la charte, le code de conduite, les politiques institutionnelles incluant la politique de protection contre les abus de pouvoir et les violences sexistes et sexuelles, la politique de prévention de la corruption et de la fraude ; 

 

  • Signaler toute violation aux politiques, documents cadre et procédure à un supérieur, à un référent ou à l’adresse prévue à cet effet.

L'ÉQUIPE ALIMA : Plus de 2000 personnes œuvrent actuellement pour ALIMA. Les équipes terrain, au plus proche des patients, reçoivent leur support des équipes de coordination généralement basées en capitale des pays d’intervention. Celles-ci reçoivent le support des 4 équipes desk et de l’équipe du service urgences et ouvertures basées au siège opérationnel de Dakar, Sénégal. Les équipes de Paris et New-York travaillent activement à la collecte de fonds ainsi qu’à la représentation d’ALIMA. Le reste de la Galaxie ALIMA comprend des individus et des équipes partenaires qui travaillent pour le compte d’autres organisations telles que les ONGs médicales BEFEN, ALERTE Santé, SOS Médecins / KEOOGO, AMCP, les organismes de recherche PACCI, INSERM, les Universités de Bordeaux ou de Copenhague, l’ONG Solidarités International et bien d’autres. 

NOS PAYS D’INTERVENTIONS : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie, Sénégal. 

NOS THÉMATIQUES PROJET : Malnutrition, Santé Maternelle, Santé Primaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Ebola, Choléra, Rougeole, Dengue), Hospitalisation, Urgences, Violences Basées sur le Genre, santé mentale, ...

CONTEXTE


L’historique des programmes ALIMA en RDC

ALIMA intervient en République Démocratique du Congo depuis août 2011 dans deux domaines relatifs à son expertise : la nutrition et la lutte contre les maladies épidémiques (choléra, rougeole et paludisme). Pour l’ensemble de ses programmes, ALIMA travaille en étroite collaboration avec les autorités sanitaires et administratives congolaises.

A partir de 2013, ALIMA a décidé de concentrer l’ensemble de ses activités sur la lutte contre les maladies épidémiques, en développant un projet de Réponse aux Urgences en Santé et WASH (RUSH) spécifique aux épidémies de rougeole, de paludisme et de choléra. Il s’agit d’équipes d’intervention rapide pluridisciplinaires permettant de renforcer le système de surveillance, augmenter les capacités d’évaluation rapide et assurer la réponse aux urgences en fournissant des soins de santé et des services WASH.

En 2015 ALIMA, toujours à travers ses projets RUSH, a répondu à l’importante flambée épidémique de rougeole fin 2015 dans l’ex-province du Katanga. ALIMA a participé, en coordination avec les autorités et les autres partenaires présents dans la zone, à la riposte vaccinale d’urgence. Ainsi, entre août 2015 et janvier 2016, plus de 285 000 enfants de 6 mois à 10 ans ont été vaccinés contre la rougeole.

En 2016, ALIMA poursuit ses mêmes activités à travers le volet du projet RUSH dans l’ex-Katanga. Quatre interventions ont été menées et ont ainsi permis de prendre en charge 1 400 cas de choléra, plus de 800 cas de rougeole, plus de 30 000 cas de paludisme et de vacciner contre la rougeole plus de 149 000 enfants.  L’année 2016 a été également marquée par une recrudescence des cas de choléra à l’échelle du pays. ALIMA a donc lancé une riposte choléra dans les provinces du Maniema, de la Tshopo et de la Mongala dès novembre 2016.

De janvier à juillet 2017, ALIMA a mené également un projet d’accès aux soins de santé primaire dans la Zone de Santé d’Opienge (province de la Tshopo) pour les populations hôtes et les personnes déplacées par les conflits plus à l’Est. ALIMA a par ailleurs répondu à l’épidémie d’Ebola qui s’est déclarée en mai 2017 dans la province du Bas-Uélé en RDC. Enfin ALIMA a apporté plusieurs réponses aux flambées de choléra à travers le pays dans le Lomami, le Haut Lomami, le Kasaï et la région de Kinshasa. La mission RDC a aussi la spécificité d’avoir un projet de prise en charge des VBG.

De mai à juillet 2018, ALIMA a apporté une réponse urgente à l’épidémie EBOLA dans la province de l’Equateur.

SITUATION RÉCENTE :

Situation actuelle :

Pour 2020 la mission RDC a clôturé le projet Santé Nutrition et le second volet du projet VBG dans deux nouvelles zones dans le Lomami. Et une réponse urgente à l’épidémie de rougeole dans la zone de santé de Kalonda Ouest.  Sur la zone de santé de Kamwesha ; ALIMA a clôturé une première phase du projet médico nutritionnel (en consortium avec ACF) et grâce au financement d’ECHO ce projet s’est étendu à un appui globale intégrant les soins de santé primaire et les aspects de protection (PEC VBG). En parallèle, le second projet, nommé OPTIMA est une réponse traditionnelle à la malnutrition avec une composante recherche visant à établir un protocole simplifié de la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère et modérée, est en continuation.

Enfin en réponse à l’épidémie d’Ebola déclarée au Nord Kivu depuis le mois d'Août 2018, fort de son expertise dans le domaine, ALIMA a initié une réponse à la maladie à Virus Ebola dans la zone de santé de Béni en mettant en place un CTE sous une approche innovante de la prise en charge médicale avec la CUBE « Chambres d’urgence Biosécurité pour Epidémies », cette intervention a été étendu aux zone de santé de Katwa et Mambasa (en province d’Ituri). En associant un volet de recherche spécifique à Ebola dont RCT et EVISTA. Au mois de septembre ALIMA a fait la passation du CTE à MSF France et continue le support à travers les projets de recherches (RCT et EVISTA). L’épidémie a été déclarée finie le 25 juin 2020.

L’épidémie MVE a déstabilisé et déstructuré complètement le système de santé, ALIMA après avoir réalisé deux évaluations (Septembre et Octobre), a avec le financement d’ECHO, ALIMA en consortium avec COOPI ont lancé depuis Novembre 2019 un projet intégré Santé-Protection sur la zone de santé de Beni pour une période de 12 mois. C’est un projet de Réponse multi sectorielle en santé, nutrition et protection au profit des populations vulnérables affectées par la crise dans la Zone de Santé de Béni au Nord Kivu, RDC. ALIMA est le lead dans ce consortium. Ce projet sera fermé fin octobre 2020.

Suite à la nouvelle épidémie Ebola déclarée début juin dans la province de l’Equateur. ALIMA a déployé une équipe d’urgence pour répondre à cette épidémie par la prise en charge, la formation et la surveillance à base communautaire.

LIEU DU POSTE : Zone de santé de Kamina (avec possible déplacements dans d’autres  province )

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES

  • Il/elle rend compte au Coordinateur de Projet de sa base d’affectation qui est son responsable hiérarchique 

  • Il rend compte également au Coordinateur médical qui est son référent technique

  • Il Collabore avec les équipes supports (logistique et finances )

  • Il encadre l’équipe médicale (le responsable des soins infirmiers, le superviseur médical etc.) de la coordination du projet auquel il est affecté.     

MISSION PRINCIPALE


Participer à la définition, la planification et le suivi des activités et programmes médicaux sur le terrain conformément aux protocoles ALIMA, et coordonner les ressources humaines et matérielles nécessaires afin de garantir la qualité des soins médicaux dispensés par ALIMA.

ACTIVITÉS PRINCIPALES


En collaboration avec le coordinateur de projet et le reste de l'équipe, le coordinateur médical et les partenaires du ministère de la Santé, définir et mettre en œuvre les activités médicales conformément au plan de projet, aux normes et aux protocoles ALIMA, et assurer le suivi de ces activités. Ceci implique :

  • Assurer la collecte des données médicales, leur analyse et leur communication à la coordination médicale de la capitale, afin de garantir le suivi adéquat du programme ;

  • Participer au développement de la politique du projet, du plan annuel, de la proposition de projet et des rapports aux donateurs, ainsi qu'à l'examen du budget ;

  •  Participer à des missions d'exploration et des évaluations du terrain, pour définir les priorités médicales et donc les opérations à mener si nécessaire ; 

  • Assurer des contacts réguliers avec le ministère de la Santé et d'autres intervenants locaux dans le domaine médical ;

  • Suivre les activités dans les différentes disciplines médicales, et apporter un soutien technique au personnel médical sur le terrain à travers vos propres connaissances ainsi que différentes règles, afin de soutenir le travail médical d’ALIMA sur le terrain. Ceci inclut donc le suivi et le contrôle du respect des protocoles médicaux ALIMA;

  • Coordonner, superviser et coacher les membres de l'équipe médicale afin de soutenir leurs performances afin de renforcer la composante médicale du projet et assurer le respect des protocoles et normes ALIMA ainsi que des protocoles du ministère de la Santé afin d’assurer la qualité des soins offerts…     

  • Planifier et superviser, en coordination étroite avec le coordinateur de projet, la gestion du personnel médical du projet (recrutement, formation, induction, évaluation des performances, développement et communication interne / externe) afin de garantir des ressources adéquates (effectif et connaissances) et développer leurs compétences ;

  • Superviser la gestion efficiente de la pharmacie et du matériel médical ALIMA sur le terrain, en conjonction avec le département logistique, et contrôler le suivi de la consommation et la préparation des commandes de médicaments afin d'éviter les ruptures de stock et dispenser les médicaments requis en toutes circonstances. Ceci exige également la prise en compte des lignes directrices du programme et des modifications de protocoles ; 

  • Appliquer la politique d'hygiène et de sécurité pour le personnel international et national, et mettre en place toutes les mesures prophylactiques et préventives nécessaires ainsi que des structures et des plans d'intervention d'urgence, afin de gérer toute évacuation médicale et protéger la santé du personnel ALIMA ;

Prévention contre les abus

  • Participe aux formations et aux séances de sensibilisation

  • Applique les standards relatifs à la prévention des abus

  • Assure que les membres de son équipe suivent les formations et les séances de sensibilisation et appliquent les standards relatifs à la prévention des abus

  • Contribue à créer et maintenir un environnement épanouissant et protecteur

   

EXPERIENCE ET COMPETENCE

  • Formation

    • Diplôme de médecine ou paramédical exigé

    • Une spécialisation tropicale ou formation apparentée serait un atout.


    Expérience

    • Expérience préalable de 2 ans à un poste équivalent avec ALIMA ou avec une autre ONG Internationale sur le terrain serait un atout.

    • Une expérience en gestion de projets médicaux est un atout


    Connaissances linguistiques

    • La maîtrise orale et écrite du français est indispensable 


    Autres connaissances

    • Maîtrise des outils bureautiques (Word, Excel et Internet).

CONDITIONS

  • Durée et type de contrat : CDD de droit français 

    Prise de poste : ASAP

    Salaire : Selon grille salariale ALIMA + valorisation de l’expérience + Perdiem


    ALIMA prend en charge : 

    • Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission

    • Les frais d’hébergement

    • La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits

    • L’évacuation pour l’employé et ses ayants droits

DOCUMENTS A ENVOYER

  • Pour postuler, veuillez envoyer votre CV et Lettre de Motivation en ligne


    Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée. ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue. Seules les candidatures complètes (CV en format PDF + Lettre de Motivation) seront étudiées.

    Les candidatures féminines sont fortement encouragées.